Les filles de Caleb

2 3   1, 2, 3  

    

Re: Les filles de Caleb

  Bellemaria 19, 2010 2:08 am



, -, andem.mu

-, Tandem.mu , , . , , .

: (), - (), (), (), (), (), `- (), () ().

- , , .. , , .



(Le chant du coq (1985), Le cri de loie blanche (1986) et Labandon de la mesange (2003). . -.
: , , , , , . , , . , , - .
, . 2011. .
, , Tandem.mu , , (12 2011), (6 2011) (13 2011). - (* ) (* , Smile))). .

.. Maxy, - , Very Happy , , , :biggrin:

Bellemaria


   

Re: Les filles de Caleb

  Maxy 19, 2010 4:45 am

Bellemaria : .. Maxy, - , Very Happy , , , :biggrin:

! .

_________________
Quoi que l'on dise, quoi que l'on pense
Il faut se rêver, mon amour, malgré ce monde d'indifférence.....


http://vkontakte.ru/club29497599

Maxy
Admin

: 30

http://vkontakte.ru/id37339079

   

Re: Les filles de Caleb

  Bellemaria 19, 2010 4:06 pm

Maxi gimmefive
- Very Happy

Bellemaria


   

Re: Les filles de Caleb

  Maisy 25, 2010 3:52 pm


Carolanne dAstous-Paquet de Star Acadmie


Je suis retourne aux tudes



Les filles de Caleb
...Au cours de lt, Carolanne dAstous-Paquet rptera le rle dlise quelle interprte dans la comdie musicale Les filles de Caleb. Dailleurs, toute la troupe entrera en studio cet t afin dy enregistrer lalbum officiel. Comme premier engagement professionnel depuis la fin de Star Acadmie, Carolanne ne pouvait demander mieux: Ce sont tous des artistes que jadmire au plus haut point. Luce Dufault est lune de mes chanteuses prfres. Jidoltre Bruno Pelletier; je chantais ses chansons quand jtais petite. Ils mont donn le got de faire carrire dans la chanson, et voil que je vais travailler avec eux. Je me pince rgulirement. ...


http://7jours.canoe.ca/musique/nouvelles/2010/05/21/14037096-7j.html

_________________
. . (. " - ")

Maisy
Admin


http://brunopelletier-ru.gip-gip.com

   

Re: Les filles de Caleb

  Maisy 26, 2010 11:59 am


En terrain connu
Publié à 6h00 le jeudi 8 juillet 2010
La musique traditionnelle québécoise et la musique acadienne possèdent sans contredit des racines communes. Le chanteur québécois Yves Lambert, anciennement du groupe La Bottine Souriante, puise dans ce patrimoine franco-nord-américain pour meubler son répertoire et mettre au goût du jour la musique traditionnelle. Le charismatique musicien sera de passage à lespace culturel La Bibitte de Bathurst le 12 juillet avec son Bébert Orchestra, question de mettre un peu plus de 
soleil dans lété du public néo-brunswickois.
A13


Yves Lambert


Avec son éternel chapeau estival et ses lunettes fumée, Yves Lambert a peu changé depuis son départ du groupe populaire La Bottine Souriante. Et pourtant...

Jai lâché La Bottine en 2002, mais personnellement jai continué ma démarche que javais commencée en 1976 aux débuts du groupe, confie Yves Lambert en entrevue. Le Bébert Orchestra est un work in progress. Dans ma recherche au niveau dactualiser la musique traditionnelle, de moderniser les thèmes et le sens des chansons, cest une continuité de La Bottine Souriante, mais cest comme si je le fais maintenant sous dautres cieux, avec plus de maturité de cohérence dans ma démarche. Je pense que cest aussi musicalement plus riche.

Cette recherche au niveau des nuances quoffre la musique traditionnelle a en effet été présente tout au long de la carrière du chanteur. Yves Lambert croit quil y a eu un renouveau du genre à la fin des années 1970, allant même jusquà citer le groupe 1755 qui a fait un peu la même chose en Acadie à cette époque. Puis, il avance que ceux qui ont redécouvert la musique de leurs ancêtres à ce moment-là sont en train de retransmettre la musique à leurs enfants devenus adultes au début des années 2000, ce qui expliquerait leffervescence de groupes de musique de néotrad, comme Mes Aïeux et La volée dcastor.

Pour plusieurs, ça touche la nostalgie. Les plus vieux se disent que ça leur rappelle le bon vieux temps et les soirées en famille. Pour les jeunes, ils découvrent une musique quils ne connaissent pas beaucoup, mais qui touche leurs racines. Ce que les jeunes découvrent, cest une musique qui groove, une musique intéressante et une musique de fête, évoque Yves Lambert.

Ce dernier affirme se sentir en terrain connu en Acadie, un coin de pays où il sest toujours senti confortable et bien accueilli. Il raconte aussi que la musique traditionnelle de sa région natale de Lanaudière a été directement influencée par les nombreux Acadiens qui sy sont réfugiés après la Déportation.

Ah oui, il y a beaucoup de descendants acadiens ici, ma grand-mère est une Poirier, conte-t-il en riant. Les racines musicales sont les mêmes. Au bout du compte, on est aussi beaucoup influencé, autant la musique québécoise quacadienne, par la musique celtique.

Cet aspect prendra dailleurs assez dimportance dans son spectacle présenté à Bathurst dans le cadre dune tournée du ROSEQ. Il sera accompagné de ses musiciens Tommy Gauthier et Olivier Rondeau - dont Yves Lambert loue de façon insistante les talents de musiciens - et le trio offrira une prestation composée de chansons des trois albums du Bébert Orchestra, mais aussi de vieux succès de La Bottine Souriante, ainsi que quelques medleys de chansons.

Après leur courte escapade dans la région, Yves Lambert et ses musiciens termineront leur tournée québécoise avant de senvoler vers la Suède et vers lEspagne pour une série de spectacles.

On ne se rend pas compte, mais on fait aussi partie du monde, notre musique est aussi appréciée dans les milieux de la musique world. Il y a un grand intérêt des Européens pour ça, mentionne-t-il.
Lhiver sera également occupé pour le chanteur qui prendra les traits de Caleb dans lopéra théâtre Les filles de Caleb, écrit par nul autre que Michel Rivard et auquel participeront aussi Luce Dufault, Daniel Boucher, Stéphanie Lapointe et Bruno Pelletier.

Ce sera ma première expérience comme comédien, ça va être tout un défi, confie le chanteur.

Le spectacle de Yves Lambert et ses musiciens au Centre culturel La Bibitte est présenté le 12 juillet à 20h. Les billets sont disponibles via le réseau de billetterie Accès (www.billetterieacces.ca).


http://letoile.jminforme.ca/gallery/1124846,535168

_________________
. . (. " - ")

Maisy
Admin


http://brunopelletier-ru.gip-gip.com

   

Re: Les filles de Caleb

  Maisy 07, 2010 1:45 am

BRUNO PELLETIER ET STÉPHANIE LAPOINTE

Ils chantent Une lettre
à la fois


06-10-2010 | 12h09
var addthis_config = {"data_track_clickback":true};

Un nouvel extrait de lopéra-folk Les filles de Caleb, interprété par Bruno Pelletier et Stéphanie Lapointe est maintenant disponible pour écoute.Après la sortie de Voir grand, voir devant, en juin, voilà que les interprètes de Blanche et Napoléon chantent en duo Une lettre à la fois.Michel Rivard signe les paroles et la musique de cette nouvelle pièce.Il est aidé des musiciens Louis-Jean Cormier à la guitare acoustique etlap-steel, Mario Légaré à la basse, Sylvain Clavette à la batterie etTommy Gauthier au violon et à la mandoline.Lalbum complet des Filles de Caleb sera lancé le 25 octobre prochain et lopéra-rock sera présenté au Théâtre St-Denis de Montréal dès le 13 avril. Le spectacle mettant en vedette Daniel Boucher et Luce Dufault sillonnera ensuite le Québec.





http://www.canoe.com/divertissement/musique/nouvelles/2010/10/06/15602476-ca.html

_________________
. . (. " - ")

Maisy
Admin


http://brunopelletier-ru.gip-gip.com

   

Re: Les filles de Caleb

  Maxy 08, 2010 6:41 am

:biggrin:

" "

- " " , . "Voir grand, voir devant" , "Une lettre à la fois".

. : - - lap-steel ( , , - Very Happy ), - -, - - klava

" " 25 , - ( "-" Very Happy ) 13 Théâtre St-Denis .

http://brunopelletier-ru.gip-gip.com/forum-f1/tema-t1647-210.htm#106553

_________________
Quoi que l'on dise, quoi que l'on pense
Il faut se rêver, mon amour, malgré ce monde d'indifférence.....


http://vkontakte.ru/club29497599

Maxy
Admin

: 30

http://vkontakte.ru/id37339079

   

Re: Les filles de Caleb

  Maisy 26, 2010 10:51 am

Publié le 25 octobre 2010 à 15h07 | Mis à jour à 15h07 Un album pour l'opéra-folk inspiré des Filles de Caleb


La Presse Canadienne
Montréal
Les artistes du spectacle inspiré des Filles de Caleb lancent l'album Les Filles de Caleb, l'opéra-folk: extraits, qui inclut 15 chansons. Les pièces sont signées par Michel Rivard et sont inspirées de l'oeuvre d'Arlette Cousture et du livret de Micheline Lanctôt.L'opéra-folk Les Filles de Caleb sera présenté à compter du printemps 2011 et mettra en vedette Luce Dufault (Émilie), Daniel Boucher (Ovila), Bruno Pelletier (Napoléon), Stéphanie Lapointe (Blanche), Yves Lambert (Caleb), Marie Michèle Desrosiers (Célina), Yves Soutière (l'inspecteur Douville), Catherine Sénart (Berthe) et Carolanne d'Astous Paquet (Élise).Le spectacle racontera l'histoire d'Émilie Bordeleau, qui réalise son rêve de devenir maîtresse d'école. Parmi les écoliers qui se rendent en classe, on retrouve Ovila Pronovost, qui ne laisse pas la jeune maîtresse indifférente. Courtisée par l'inspecteur Douville, considéré comme un bon parti, Émilie finit quand même par épouser Ovila, et les enfants arrivent bientôt, les uns après les autres. Tout n'est cependant pas rose entre les deux amoureux et Ovila se réfugie dans les chantiers, laissant Émilie seule pour élever sa progéniture, la plupart du temps.L'histoire de Blanche, l'une des enfants d'Émilie, sera aussi racontée. Témoin de la trahison de son père et des nombreux sacrifices que sa mère a dû faire pour ses enfants, Blanche se promet de ne pas prendre le même chemin.Les Filles de Caleb, l'opéra-folk sera présenté au Théâtre St-Denis, à Montréal, à compter du 13 avril 2011. Il sera aussi offert sur la scène du Grand Théâtre de Québec à compter du 13 juillet, de même qu'à Saguenay (dès le 3 juin), Sherbrooke (25 juin) et Ottawa (à partir du 6 juillet).

http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/disques/201010/25/01-4335972-un-album-pour-lopera-folk-inspire-des-filles-de-caleb.php

_________________
. . (. " - ")

Maisy
Admin


http://brunopelletier-ru.gip-gip.com

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 4:41 pm

, , blush
, , Smile

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 4:44 pm

http://7jours.canoe.ca/musique/nouvelles/2010/09/08/15285071-7j.html

Des chansons intenses pour des artistes passionnés


Daniel Boucher jouera Ovila et Luce Dufault, Émilie Claude Laprés

Sophie Montminy / 7Jours
2010-09-08 16:27:15

C'est officiel, la fébrilité est dans l'air. Après avoir passé tout l'été dans les studios d'enregistrement, voilà que les membres de l'équipe du nouvel opéra folk Les filles de Caleb se sont rencontrés mercredi midi pour prendre les photos officielles dans les studios de Radio-Canada. La chimie commence à opérer et la musique s'installe tranquillement.

On n'est pas encore rendu aux répétitions, donc le groupe n'est pas encore soudé, mais j'ai l'impression de faire déjà partie d'une famille, raconte Daniel Boucher qui jouera le rôle d'Ovila.

Comme on n'a pas encore commencé à répéter, la chimie amoureuse entre Daniel et moi n'est pas encore là. Disons qu'au moment où on se parle, je suis mariée et je vois Dan comme un ami lance Luce Dufault d'un éclat de rire. C'est vraiment le début et ça se développe tranquillement. Il y a quelque chose entre moi et Luce c'est clair, ajoute en rigolant Daniel.

Clairement, le couple que formeront Luce et Daniel commence à prendre forme. Par contre, les répétitions ne débuteront pas avant le mois de février et c'est plutôt le disque des Filles de Caleb qui sortira en premier le 25 octobre. Sur cet album, on retrouvera quelques chansons joyeuses, mais l'opéra prend plutôt une tangente dramatique.

Oui, il va y avoir une chanson qui se déroule dans un lac. C'est un duo, mais ce n'est pas du tout comique. C'est très intense. C'est un opéra folk, donc on va entendre des guitares et des violons. Pour ma part, je vais beaucoup puiser dans mes sentiments profonds et je me laisse guider par Michel Rivard et Louis-Jean Cormier à la réalisation, raconte Daniel Boucher.

Stéphanie Lapointe se transforme

Pour sa part, la chanteuse Stéphanie Lapointe est très excitée par le projet. Loin de vouloir mettre de côté ses spectacles solos, la chanteuse a tout de même l'impression d'avoir trouvé son chemin en participant à ce projet dans lequel elle prendra le rôle de Blanche, la fille d'Émilie.

L'une des chansons que je vais jouer sur le disque s'appelle Pourquoi maman pourquoi et j'ai trouvé ça très difficile de la chanter, puisque ça réveillait beaucoup de questionnement qu'on a avec notre mère. Cette chanson montre quautant qu'Émilie ne voulait pas faire les erreurs de sa mère, autant Blanche critique sa mère à son tour, raconte Stéphanie.

On retrouvera donc un duo avec Bruno Pelletier et une chanson solo de la chanteuse sur le disque. Stéphanie avoue qu'elle est très heureuse d'avoir eu le rôle de Blanche. C'est une femme très moderne pour son époque. C'est temps-ci on me demande beaucoup de jouer des femmes fortes et c'est complètement différent de mon caractère. J'ai tendance à baisser les yeux et à m'éloigner et ça fait du bien d'entrer dans ce genre de personnage qui fonce dans la vie.

Des grands noms

En plus d'être basé sur les romans à succès d'Arlette Cousture, en plus d'avoir Michel Rivard à l'écriture de la musique et Micheline Lanctôt à la réalisation du livret, on retrouvera également plusieurs grands noms du milieu artistique dont Yves Lambert qui jouera Caleb, Marie Michèle Desrosiers qui fera la mère d'Émilie, Catherine Sénart qui jouera Berthe et Carolanne d'Astous-Paquet qui fera Élise.

Personne ne tire sur la couverture. Tout le monde a le goût de participer à cette aventure pour apprendre quelque chose de nouveau sans en être la vedette. Les gens de la chanson vont apprendre des acteurs et vice versa, raconte Marie Michèle Desrosiers.

L'album des Filles de Caleb sortira le 25 octobre prochain et le spectacle prendra forme au mois d'avril 2011 au Théâtre Saint-Denis à Montréal.

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 4:45 pm

Maxy:



, . , , - Radio-Canada. .

, , , , .

, . , , . . , - , . ( " - " )

( ) . , , . 25 . , .

, , ( , ). , . . - . , , , - , .



. , , , .

, , "Pourquoi maman pourquoi (, , ), , . , , , , , .

. , . . , . , , .



, , , , , , , ( ), , , ( , ) Ē , ( ).

. , - , . , , .

Les Filles de Caleb 25 , 2011 - (Théâtre Saint-Denis) .

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 4:49 pm

http://7jours.canoe.ca/spectacles/nouvelles/2010/09/22/15440121-7j.html

Yvon Bilodeau prend la relève du spectacle


7Jours
2010-09-22 13:50:22

Suite au désistement de Daniel Roussel du à des problèmes de santé, cest Yvon Bilodeau qui sera à la barre de lopéra-folk Les Filles de Caleb à titre de metteur en scène et directeur artistique.
Léquipe des Filles de Caleb saura bénéficier des judicieux conseils apportés au fil du temps par Daniel Roussel. Ce sera pour nous une contribution inspirante pour la présentation sur scène de cette œuvre majeure. Nous ne pouvons que lui souhaiter un excellent repos et une rapide remise sur pied a déclaré Paul Dupont-Hébert, président de Tandem.mu, par voie de communiqué.

Yvon Bilodeau : théâtre, télé, musique et scène
Cest dabord en tant quacteur quYvon Bilodeau reçoit sa formation à lÉcole nationale de théâtre. À la fin des années 80, il débute une carrière parallèle de metteur en scène, qui le mène à monter une trentaine doeuvres (Shakespeare, Tchekov, Goldoni et Molière). À partir des années 90, il se consacre aussi à la musique et collabore au premier album et premier spectacle de Bori qui lui vaut le Félix du Metteur en scène de lannée 1997.
Depuis 2000,il dirige Les Légendes fantastiques, comme directeur artistique et metteur en scène associé, puis signe la création dAO La Fantastique Légende, deux spectacles à grand déploiement qui ont attiré des dizaines de milliers de personnes durant plusieurs années à Drummondville.
Yvon Bilodeau dirige pour la deuxième année le spectacle de fin dannée Revue et Corrigée au Théâtre du Rideau Vert et il est actuellement metteur en scène de lémission Dieu Merci à TVA.

Voir grand, voir devant
Le premier extrait Voir grand, voir devant interprété par Luce Dufault avait été dévoilé eau printemps dernier en avant-goût de lalbum qui réunira également les voix de Daniel Boucher, Carolanne DAstous-Paquet, Marie-Michèle Desrosiers, Yves Lambert, Stéphanie Lapointe, Bruno Pelletier, Catherine Sénart et Yves Soutière. Lalbum, signé par Michel Rivard et co-réalisé avec Louis-Jean Cormier, sera lancé le lundi 25 octobre prochain en présence de tous les artistes de la distribution.

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 4:52 pm

http://fr.canoe.ca/divertissement/arts-scene/nouvelles/2010/10/21/15785281-qmi.html

LES FILLES DE CALEB
Luce Dufault et Daniel Boucher : un heureux mariage
Vanessa Guimond
21-10-2010 | 23h57

MONTRÉAL - Il y a un peu d'Ovila Pronovost en Daniel Boucher, tout comme il y a un peu d'Émilie Bordeleau en Luce Dufault. En fait, les deux artistes ne pourraient être plus ravis de camper les rôles principaux de l'opéra-folk Les filles de Caleb, qui verra le jour sur scène en avril 2011.
Le public pourra cependant avoir un avant-goût de cette production sur disque, dès le 25 octobre prochain.
Impatients d'entreprendre les répétitions du spectacle, qui devraient débuter en janvier prochain, Luce Dufault et Daniel Boucher ont accepté de discuter de l'aventure dans laquelle ils se sont lancés. Entretien avec deux artistes qui se disent prêts à relever le défi.

Étiez-vous familiers avec l'oeuvre d'Arlette Cousture avant d'être de la distribution des Filles de Caleb ?

Luce Dufault : Pas vraiment. J'avais lu le premier tome de la trilogie, mais c'était il y a très longtemps.

Daniel Boucher : Je ne me souviens pas avoir écouté un épisode de la série au complet. Par contre, je dois dire que j'ai été en visionner quelques-uns sur YouTube [...] Notre défi, ça va être de mettre nos visages sur ces personnages-là. C'est pourquoi j'ai voulu voir ce qui avait été fait avant. C'est à ce moment, d'ailleurs, que j'ai remarqué qu'Ovila est vraiment un p'tit cul. Il est comme un petit chien qui suit sa maîtresse.

L.D. : Il est comme un petit chien qui n'a pas été opéré : des fois, il se sauve et il ne revient pas (rires).

Qu'est-ce qui vous a séduit par rapport au projet?

L.D. : Les chansons de Michel Rivard. En plus, on a tellement entendu parler de l'histoire... Je pense que c'était un peu tout cela qui m'attirait.

D. B. : Moi, c'est l'argent (rires). Non, mais sérieusement, c'est quand Michel m'a appelé que j'ai été saisi. Il m'a demandé si je voulais me lancer dans un projet avec lui, sans me dire que c'était pour le rôle d'Ovila. J'ai tout de suite accepté. De savoir que c'était lui qui composait toute la musique, ça m'a vraiment mis en confiance. Je me suis dit : OK, c'est du solide.

L.D. : C'est un gage de qualité, sans aucun doute.

Michel Rivard et Louis-Jean Cormier, de la formation Karkwa, ont assuré conjointement la réalisation de l'album. Comment s'est déroulée votre expérience en studio?


D.B. : C'était vraiment relaxe.

L.D. : Nous étions plus dans l'esprit de raconter une histoire que dans la performance à tout prix [...] Au moment de la première période d'enregistrement, je me suis beaucoup fiée à Michel et Louis-Jean pour la direction, car je ne m'étais pas encore lancée dans la lecture des romans. Nous avons été très bien dirigés. L'idée, c'est d'oublier un peu qui nous sommes habituellement sur disque pour nous laisser porter par notre personnage.

D.B. : En même temps, c'est Luce Dufault qui va jouer Émilie. Alors, c'est normal qu'on la sente quand même dans les chansons. Luce a beaucoup d'Émilie en elle, comme j'ai aussi du Ovila en moi. Il faut que nous soyons capables d'aller chercher les personnages en nous sans devenir quelqu'un d'autre.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus à l'idée de chanter dans cet opéra-folk?

L.D. : C'est la gang, le défi, la création. Les filles de Caleb n'a jamais été présentée sur scène, et ça, c'est vraiment trippant.

D.B. : Nous allons être les premiers! C'est génial! Quand tu te promènes avec ton propre spectacle, tu ne changes pas tes habitudes : ce sont tes techniciens, tes musiciens, tes chansons... Un spectacle comme Les filles de Caleb, c'est un peu comme des vacances. Je n'aurai pas à porter le poids complet du show sur mes épaules. Ce sera un travail d'équipe, et je suis certain que nous allons gagner.

L'album Les filles de Caleb, l'opéra-folk comprend 15 chansons interprétées par Luce Dufault, Daniel Boucher, Stéphanie Lapointe, Marie-Michelle Desrosiers, Yves Lambert, Bruno Pelletier, Yves Soutière, Catherine Sénart et Carolanne D'Astous-Paquet. Le disque sera disponible à compter du 25 octobre.

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 4:54 pm

Maxy: d_daisy

:

- , , . , , - , 2011 . , CD-, 25 .

, , , . , , .

, ?

: . , .

: , . , - You-Tube. . , . , ... , .

: : ()

?

: . , , .

: (). , , , . , , , . . , , . : , .

: , .

, - ?

: .

: . -, . . - .

: , , . , , . , . , - .

-?

: , , . , .

: ! ! , : , , . . , , .

, -, 15 : , , , - , , , , Ē . 25 .

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 4:58 pm

http://www.canoe.com/divertissement/arts-scene/nouvelles/2010/10/21/15777641-jdm.html

LES FILLES DE CALEB
Ovila n'est pas un héros... juste un beau gars Daniel Boucher


Michelle Coudé-Lord
23-10-2010 | 04h00

Michel Rivard en parle comme un défi de sa carrière dauteur-compositeur, Daniel Boucher décortique déjà son Ovila avec bonheur, Luce Dufault se trouve des similarités avec son Émilie, lalbum Les Filles de Caleb est une première carte de visite fort prometteuse pour cet opéra-folk, qui sera présenté au printemps.
Michel Rivard a travaillé avec le livret que lui a remis Micheline Lanctôt, un détail important à ne pas oublier.
Dailleurs, cest le premier détail que lauteur-compositeur de talent tient à mentionner.

Elle a fait un travail de synthèse formidable, affirme Michel Rivard que, malgré le travail immense que lui demande la naissance de cet opéra-folk, cette création rend drôlement heureux.

Ce sera poétique, musical, mais les gens ne doivent pas sattendre à revoir la série télévisée sur scène. Nous allons créer notre propre opéra-folk. Ce seront notre Ovila et Émilie, et bien dautres personnages. Il y a tant à dire. Lintériorité dÉmilie, sa force, son abandon, son amour, ses choix. Cest définitivement lun des grands défis de ma vie, de me mettre au service de cette histoire qui habite limaginaire collectif, confie Michel Rivard, en entrevue, au Journal de Montréal.

Il aime tous les personnages, le casting, la force de son équipe.
La production lui a promis des musiciens sur scène; il les aura.
Michel Rivard ne fait rien à moitié, et il veut le mieux pour cet opéra-folk, qui sera très attendu, ce printemps.
Il ne faut pas oublier que cest une histoire profondément triste. Ce sera un opéra au destin tragique. Cest lhistoire de femmes aux idéaux énormes qui ont livré de grandes batailles et ont dû abandonner parfois avec douleur. Elles ont su confronter leur époque, indique lauteur-compositeur.

ÉMILIE

Luce Dufault est ravie davoir plongé dans cette belle expérience.
Lentement, mais sûrement, elle apprivoise son Émilie.

Jai lu lhistoire dArlette Cousture; cest touchant. Elle était si déterminée, cette femme. Jy reconnais ma tête de cochon. Je veux créer ma propre Émilie. Jaime ce que Michel Rivard a su en faire. Les chansons sont belles; je my sens à laise. Cest formidable, de me mettre au service de quelque chose. Et jaime bien mon Ovila; il a un certain romantisme, ce Daniel Boucher, confie Luce Dufault, qui risque dêtre bien surprenante en Émilie Bordeleau.

Nous sommes en train de créer quelque chose qui nexiste pas; cest ce qui est excitant, dans ce projet, soutient, en entrevue, Daniel Boucher.

Il a regardé des extraits de la série télévisée.
Ce qui ma sauté au visage, cest ce flot quest Ovila: un jeune gars qui tourne autour dÉmilie comme un petit chien pas opéré; ça ma surpris. Limaginaire public parle dun gars masculin, viril, aimant; moi, jai vu un jeune manquant de maturité, pas capable de prendre ses responsabilités. Fallait pas lui confier un foyer, celui-là. Et quel orgueil sa femme avait! Ovila, pour moi, nétait pas un héros, juste un beau gars. Moi, dans cet opéra-folk, ce sera un autre Ovila, le mien.

Déjà, Daniel Boucher se promène comme Ovila, avec son harmonica dans sa poche.
Il faut que japprenne à jouer. Mais je dis déjà bravo à Michel Rivard pour avoir su écrire ses chansons avec cette belle maladresse volontaire pour respecter qui était Ovila. Jai embarqué dans ce projet parce que cétait Rivard; difficile davoir du mauvais stock avec ce gars-là, conclut un Daniel Boucher, ravi de ce processus de création.
Les filles de Caleb: un album à découvrir pour la musique, le style, et les mots de Michel Rivard, avec lappui de Micheline Lanctôt.

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 5:00 pm

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/arts-et-spectacles/disques/201010/22/01-4335231-cd-les-filles-de-caleb-la-partition-demilie-et-dovila.php

CD Les filles de Caleb: la partition d'Émilie et d'Ovila

Valérie Lesage
Le Soleil


(Québec) Depuis leur incarnation à la télévision par Roy Dupuis et Marina Orsini, Ovila Pronovost et Émilie Bordeleau forment un couple mythique dans l'imaginaire du peuple québécois. Daniel Boucher et Luce Dufault les font maintenant chanter, avant de leur donner à la scène une autre vie, l'an prochain.


Le disque de l'opéra folk Les filles de Caleb, inspiré du roman d'Arlette Cousture, arrive chez les disquaires mardi. Il est le prélude à la grande aventure scénique qui réunira autour du couple d'amoureux Bruno Pelletier, Stéphanie Lapointe, Yves Lambert, Marie-Michèle Desrosiers, Catherine Sénart, Yves Soutières et Carolanne D'Astous Paquet.

J'ai hâte de commencer, s'exclame Daniel Boucher. J'ai ben hâte! On va inventer quelque chose, c'est ça qui est tripant. On va adapter une oeuvre qui a marqué le Québec.

Fièvre amoureuse

Pour leur première rencontre en studio l'été dernier, Daniel Boucher et Luce Dufault ont tout de suite dû entrer dans la fièvre amoureuse de leurs personnages. Ils enregistraient le superbe duo À nous la nuit, la chanson de leur nuit de noces, celle qui réunit enfin Émilie et le jeune Ovila.

C'était pas évident! lance Luce Dufault dans un grand éclat de rire qui traduit sa gêne.

Michel [Rivard] m'a dit : "Elle est dans le lac, elle est toute nue, ça fait six ans que t'attends ça. T'es content, t'es pas supposé être triste!" se souvient Daniel Boucher en riant.

Toutes les chansons de l'album Les filles de Caleb ont été composées par Michel Rivard, qui les a arrangées avec Louis-Jean Cormier (Karkwa). On comprend déjà en les écoutant la trame narrative de l'opéra folk, même si l'album ne contient pas toutes les chansons du spectacle à venir. Les femmes, qui incarnent le changement, chantent du folk contemporain, alors que les hommes chantent sur des arrangements plus traditionnels.

Ça m'a aidé à faire mon choix, sachant que c'était Michel qui écrivait et composait les chansons. C'était plus facile pour moi de dire oui parce que je savais que ce serait bon et que ça me parlerait, d'une certaine façon, dit Boucher.

Luce Dufault aussi se sentait en confiance, d'autant qu'elle avait déjà chanté des compositions de Michel Rivard sur ses disques et qu'avec lui et Daniel Lavoie, elle avait fait des concerts-bénéfices pendant lesquels chacun se glissait dans les chansons des autres.

On est allés chanter en studio à mesure que Michel terminait les chansons. On s'est laissés imprégner par les personnages à mesure qu'on avançait. J'ai essayé de m'approprier Émilie sans l'avoir jouée encore.

C'est bien le paradoxe des spectacles musicaux. Les albums se font avant la mise en scène, pour servir d'avant-goût, et les artistes devinent les contours de leurs personnages avant d'être dirigés en tant qu'acteurs. Heureusement, ils avaient les romans pour s'inspirer.

Un début d'Ovila

Ce qu'on entend sur le disque, c'est Ovila qui n'est pas fini, dit Daniel Boucher. Mais c'est un début d'Ovila. Je vais aller le chercher en dedans de moi.

Le chanteur a été saisi par la jeunesse du personnage, qu'il imaginait plus vieux au moment de sa rencontre avec la belle Émilie. On oublie parfois qu'il était plus jeune qu'elle.

On a fini par mélanger sa virilité et son immaturité. Il est costaud, beau et fort, mais ça reste un flo! Ils se sont mariés à l'âge où on commence à penser que nos enfants sont peut-être prêts pour avoir un petit appartement qu'on aide à payer. Eux, ils fondaient un foyer. C'est hallucinant comme ça a changé en 100 ans...

Luce Dufault a commencé récemment les lectures du livret en compagnie du metteur en scène Yvon Bilodeau et de la chanteuse Stéphanie Lapointe, qui incarnera Blanche. Elle doit trouver un équilibre entre la force et la vulnérabilité de son Émilie; bien qu'on le sente déjà dans ses interprétations.

Même si c'était une battante dans sa vie de femme, dans sa vie amoureuse, elle y va avec son coeur et elle se fait marcher dessus. C'est une plaie ouverte...

Les répétitions qui réuniront toute l'équipe de l'opéra folk sont prévues après les Fêtes. Les premières représentations auront lieu à Montréal à partir du 13 avril. Ensuite, il y aura Saguenay, Sherbrooke, Ottawa et Québec, au Grand Théâtre à partir du 13 juillet.

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 5:02 pm

http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/201010/23/01-4335455-opera-folk-les-filles-de-michel.php



Opéra-folk: les filles de Michel
Marie-Christine Blais
La Presse


Le 13 avril, l'opéra-folk Les filles de Caleb, inspiré de la populaire trilogie romanesque d'Arlette Cousture, verra le jour au Théâtre St-Denis, 25 ans après la sortie du premier tome, 15 ans après la télésérie du même nom. En attendant, lundi, lancement d'un album de 15 morceaux originaux de ce musical pas comme les autres, signés Michel Rivard. On y entend Émilie, Ovila, Blanche, Caleb et les autres chanter...

On sait peu de chose, pour le moment, de l'opéra-folk Les filles de Caleb, sinon la distribution (Luce Dufault en Émilie Bordeleau, Daniel Boucher en Ovila, Stéphanie Lapointe en Blanche, etc.), le metteur en scène (Yvon Bilodeau remplace Daniel Roussel, pour des raisons de maladie), l'auteure du livret (Micheline Lanctôt, avec l'aval de la romancière Arlette Cousture), l'auteur-compositeur des chansons (Michel Rivard) et la date de la première.

En ce lumineux matin d'entrevue automnal, on en apprendra un tout petit peu plus: il y aura de vrais musiciens sur la scène (Yves Lambert à l'accordéon et l'incroyable violoniste Tommy Gauthier devraient en être), Daniel Ovila Boucher va jouer lui-même de l'harmonica et c'est Louis-Jean Cormier (de Karkwa) qui coréalise l'album et coarrange les chansons avec Michel Rivard.

C'est la première fois que je tente une telle expérience, reconnaît Rivard avec humilité et nervosité, écrire tant de chansons en si peu de temps pour autant de personnages... Je pense que j'ai écrit plus de chansons en un an que d'habitude en cinq! Et c'est sûr que sur le disque, il manque encore bien des choses, ce sont des extraits: par exemple, Blanche y chante en tant qu'amoureuse, mais dans le spectacle, elle va aussi chanter son travail, sa découverte de l'Abitibi... Les filles de Caleb, faut-il le rappeler, c'est aussi l'histoire de pionnières d'ici qui ne savent pas qu'elles sont des héroïnes...


Dans cet opéra-folk, il y a donc toute l'histoire des Filles de Caleb, qu'on connaît et aime: l'amour à la fois magnifique et maudit qui unit Ovila et sa belle brume Émilie, les grossesses à répétition, la religion, la vie à la dure, l'orgueil aussi des personnages... C'est en lisant le premier tome, dernièrement, que j'ai réalisé à quel point Ovila, c'est un ti-cul, un flo au début, lance Daniel Boucher. Et je n'ai pu m'empêcher de penser que s'il y avait eu la pilule à l'époque, reprend Luce Dufault (qui n'a pas vu la télésérie, mais a lu les romans), Émilie n'aurait jamais eu cette carapace qui s'épaissit à travers les années et qui va peu à peu enfermer sa fougue. À 40 ans, ces personnages sont vieux, usés...

Car c'est une histoire souvent triste, celle d'Émilie, d'Ovila, de leurs enfants... Et c'est pour ça que la musique est si importante: On est revenu à la base, aux romans, explique Rivard, et la scène où Caleb donne un accordéon à sa fille parce qu'il comprend qu'elle n'a pas choisi la voie facile, qu'elle sera souvent seule, et parce qu'il accepte qu'elle fasse un tel choix, m'a semblé fondamentale: il lui fait cadeau de la musique.

En écoutant le prologue instrumental qui ouvre Les filles de Caleb ou la très belle chanson Ma belle brume, on reçoit nous aussi le cadeau de la musique, Rivard ayant tricoté des mélodies folk-country et trad tout en sensualité et en subtilité: Je me suis dit: je vais inventer du folklore, lance Rivard, qui précise tout de suite: Ce que je veux dire, sans prétention, c'est que j'ai décidé de me servir de ma mémoire et de mon amour de la musique pour inventer un langage musical pour ce musical, sans faire de recherche sur le folklore, ni essayer de coller à ce qui jouait à l'époque.

Mon compositeur de musicals préféré, reprend-il, c'est Stephen Sondheim (West Side Story, Sunday in The Park With George, Into The Woods...), mais musicalement, c'est hors de ma portée, c'est de la musique savante. Ce n'est pas de ça dont je suis capable.

La première chanson qu'il a soumise aux producteurs (tandem.mu) a été justement Ma belle brume: Et je leur ai expliqué que ce que je peux composer, ça ne sera pas plus spectaculaire que ça: une guitare, un harmonica et une voix. Est-ce que ça vous va? Ça leur allait. Plus d'une trentaine de moments chantés sont prévus pendant le spectacle, dont les 14 (plus un instrumental) qui figurent sur l'album.

Rivard a fait appel à Louis-Jean Cormier pour les arrangements et la réalisation surtout pour ce que Louis-Jean avait fait avec les 12 hommes rapaillés, à partir des musiques country-folk composées par Gilles Bélanger pour les poèmes de Miron. Et pour les textes, Rivard s'est inspiré de la trilogie, Micheline Lanctôt ayant extrait les scènes et les phrases clés des romans pour qu'il les poétise et en fasse des chansons.

Quand on dit aux gens qu'on monte Les filles de Caleb en musical, conclut Daniel Boucher, les gens nous regardent et disent: Ah oui, vous êtes sûrs? Vous allez faire ça? Oui, on est sûr et, oui, on va faire cela! On sait que c'est au Saint-Denis, le 13 avril, faque, envoye, Michel, go, go, go! Rivard rit, Luce Dufault s'esclaffe, tous les trois se regardent et relèvent le menton. Eux aussi, ils sont de la race d'Émilie, du pays de nos grands-parents, eux aussi sont des pionniers...

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 5:05 pm

http://www.ruefrontenac.com/spectacles/musique/29327-caleb-scene

Les Filles de Caleb sur disque et sur scène


Spectacles - Musique
Écrit par Philippe Rezzonico
Dimanche, 24 octobre 2010 23:14
Mise à jour le Dimanche, 24 octobre 2010 23:30

Les Filles de Caleb furent, en premier lieu, une populaire trilogie littéraire dArlette Cousture, puis une télésérie encore plus rassembleuse qui a marqué les annales du petit écran québécois. Étape suivante: des chansons interprétées qui précèdent de quelques mois un passage sur les planches. Les Filles de Caleb dans un créneau dopéra folk vraiment?

Michel Rivard admet que le scepticisme du journaliste nétait pas unique. À lannonce dun tel projet, bien des gens se demandaient si cette œuvre a priori littéraire pouvait trouver un écho aussi satisfaisant que pertinent sur disque et sur scène. Et quand on la approché pour créer les bases musicales de ce nouvel univers, il na pas accepté demblée en raison de la complexité du projet piloté par létiquette tandem.mu.

Au départ, on ma précisé que lon ne partait pas de la série télé, mais bien des romans, dit Rivard. Jaime le musical, moi qui ai déjà participé à la version de scène du Petit Prince. Et je suis lun des plus fervents admirateurs de Stephen Sondheim (West Side Story, Saturday Night, Gipsy), mais il y avait quelque chose qui me dépassait. Faire les textes, le livret, la musique, les partitions Je nai pas cette formation-là, ajoute-t-il, humblement.
Michel Rivard est entouré de Daniel Boucher et de Luce Dufault, qui reprendront les personnages d'Ovila et d'Émilie sur scène. Photo Martin Bouffard

Mais quand on ma dit quon pouvait me seconder aux textes (Micheline Lanctôt signe le livret), je me suis dit que je pouvais très bien écrire la musique qui va avec ce milieu-là. Lamour, le country, la musique roots, cest quelque chose que je connais bien. Je voulais cependant quelque chose de dépouillé. Avant daccepter de façon définitive, jai composé Ma belle brume. Une voix, une guitare et un harmonica. Jai dit: Ça, cest ça. Je ne voulais pas de ballades sirupeuses avec des envolées vocales. Une condition essentielle. Lautre condition, cest que je voulais de vrais musiciens sur scène.

Pour les personnages Rivard a donc sérieusement commencé le travail à un moment où la distribution, qui mettra notamment en vedette Luce Dufault (Émilie) et Daniel Boucher (Ovila), nétait pas complétée. En fait, personne navait encore été choisi pour interpréter sur disque et sur scène les personnages dArlette Cousture quand Rivard sest mis à la tâche. Difficulté supplémentaire?

Je métais fait le point dhonneur décrire pour les personnages, poursuit Rivard. Micheline Lanctôt a fait un formidable travail de dépoussiérage, mais cétait quand même dur de travailler en oubliant la série télé. Je nécris pas pour Stéphanie Lapointe et Bruno Pelletier, mais pour Blanche et Napoléon. Javais décidé de coller paroles et musique aux personnages en tenant compte des forces et des faiblesses du roman. Quand le casting a été complété, la seule chose que ça a changé pour moi, ce sont les tonalités dans lesquelles je fais chanter les personnages, afin de respecter leur capacité dinterprétation.

Avec 15 chansons, le disque Les Filles de Caleb (LOpéra folk) Extraits est copieux, mais par trop limité pour le spectacle, qui va en contenir beaucoup plus.

Jai probablement écrit cette année le même nombre de chansons que jécris dhabitude en cinq ans! [rires] Mais je ne partais pas de rien. Lexercice est très différent que lorsque tu écris pour toi et que tu pars à zéro. Il reste quand même des tas de chansons à écrire et à arranger dici au spectacle. Au moins les deux tiers restants. Des chansons de groupe et des chansons daction. Mais, au moins, mon jeu de blocs est en place.

Pour créer les musiques, Michel Rivard est bien de son temps: il recycle.

Je fais comme tout le monde: je recycle mes archives. Il y a des influences du Flybin Band, mais il y a aussi un volet plus trad. Et il y a des textures particulières, un peu en raison de la présence de Louis-Jean Cormier (Karkwa). Je ne voulais pas de piano: que de la guitare, de la slide, du violon, de lharmonia et de la pedal steel.

Les Filles de Caleb (LOpéra folk) Extraits. En magasin mardi.

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 5:07 pm

http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/disques/201010/25/01-4335972-un-album-pour-lopera-folk-inspire-des-filles-de-caleb.php

Un album pour l'opéra-folk inspiré des Filles de Caleb


La Presse Canadienne
Montréal

Les artistes du spectacle inspiré des Filles de Caleb lancent l'album Les Filles de Caleb, l'opéra-folk: extraits, qui inclut 15 chansons. Les pièces sont signées par Michel Rivard et sont inspirées de l'oeuvre d'Arlette Cousture et du livret de Micheline Lanctôt.

L'opéra-folk Les Filles de Caleb sera présenté à compter du printemps 2011 et mettra en vedette Luce Dufault (Émilie), Daniel Boucher (Ovila), Bruno Pelletier (Napoléon), Stéphanie Lapointe (Blanche), Yves Lambert (Caleb), Marie Michèle Desrosiers (Célina), Yves Soutière (l'inspecteur Douville), Catherine Sénart (Berthe) et Carolanne d'Astous Paquet (Élise).

Le spectacle racontera l'histoire d'Émilie Bordeleau, qui réalise son rêve de devenir maîtresse d'école. Parmi les écoliers qui se rendent en classe, on retrouve Ovila Pronovost, qui ne laisse pas la jeune maîtresse indifférente. Courtisée par l'inspecteur Douville, considéré comme un bon parti, Émilie finit quand même par épouser Ovila, et les enfants arrivent bientôt, les uns après les autres. Tout n'est cependant pas rose entre les deux amoureux et Ovila se réfugie dans les chantiers, laissant Émilie seule pour élever sa progéniture, la plupart du temps.

L'histoire de Blanche, l'une des enfants d'Émilie, sera aussi racontée. Témoin de la trahison de son père et des nombreux sacrifices que sa mère a dû faire pour ses enfants, Blanche se promet de ne pas prendre le même chemin.

Les Filles de Caleb, l'opéra-folk sera présenté au Théâtre St-Denis, à Montréal, à compter du 13 avril 2011. Il sera aussi offert sur la scène du Grand Théâtre de Québec à compter du 13 juillet, de même qu'à Saguenay (dès le 3 juin), Sherbrooke (25 juin) et Ottawa (à partir du 6 juillet).

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 5:10 pm

http://www.journalmetro.com/culture/article/672670--les-filles-de-caleb-re-decouvrir-nos-classiques

Les Filles de Caleb : (Re)découvrir nos classiques



De lavis de Daniel Boucher, la vague de relectures musicales qui frappe la Belle Province témoigne de la richesse grandissante de notre héritage culturel et non dun manque dinspiration chez nos créateurs. Le Québec commence à avoir un répertoire, indique le chanteur, sourire en coin. On commence à avoir nos propres classiques. On les ressort, on les aime. Ça nous parle, cest nous autres.

Quelques mois après la métamorphose des célèbres Belles-sœurs de Michel Tremblay, un nouveau groupe de femmes issues de notre patrimoine collectif voit son passé revisité en chansons. Il sagit des Filles de Caleb dArlette Cousture. Grâce à la vision de Micheline Lanctôt (livret), dYvon Bilodeau (mise en scène) et de Michel Rivard (paroles et musiques), la populaire saga littéraire se transformera en opéra-folk dès le 13 avril au Théâtre St-Denis.

Sous le feu des projecteurs, on retrouvera notamment Luce Dufault (Émilie Bordeleau), Daniel Boucher (Ovila Pronovost) et Stéphanie Lapointe (Blanche). En attendant le lever du rideau, on peut les entendre pousser la note sur la bande originale du spectacle, qui arrive dans les bacs mardi. Lalbum de 15 morceaux réunit quelques complices de longue date de Michel Rivard (Rick Haworth à la guitare, Mario Légaré à la basse, Sylvain Clavette à la batterie). Ceux-ci se joignent à Yves Lambert (accordéon) et à Tommy Gauthier (violon), des références dans le domaine des musiques traditionnelles.

Jai essayé dêtre le plus fidèle possible à lœuvre, à lessence des personnages, mais je nai pas essayé de reproduire la musique de lépoque. Je nai pas fait un travail dhistorien. Jai trouvé un espace musical où je suis à laise, explique Michel Rivard, qui a réalisé lalbum avec Louis-Jean Cormier de Karkwa. Mon but, cétait de créer quelque chose dintemporel avec des éléments traditionnels, folk et contemporains. Et je crois quon a réussi. Luce Dufault, qui portera les robes dÉmilie Bordeleau 15 ans après avoir enlevé celles de Marie-Jeanne dans Starmania, lopéra rock de Michel Berger et de Luc Plamondon, confirme les différences entre les deux œuvres.

Starmania, cétait plus de la performance vocale. Pour accoter ces tounes-là, on navait pas le choix, se rappelle linterprète. Les filles de Caleb, cest autre chose : le but, ce nest pas daller chercher telle note, mais plutôt datteindre telle émotion. Luce Dufault et Daniel Boucher ne craignent pas de combler les attentes des admirateurs de la série télé qui a élevé Marina Orsini et Roy Dupuis au firmament des stars au début des années 1990. On nessaie pas de surpasser quoi que ce soit, parce que cest une création, cest tout nouveau, dit Luce Dufault. On est en train dinventer quelque chose. On va être les premiers à faire ça. Cest une bonne histoire, des bonnes tounes et une bonne distribution. Ça devrait bien se passer, déclare pour sa part Daniel Boucher.

En ce qui concerne le succès remporté par Belles-sœurs et lengouement médiatique entourant cette transfiguration des Filles de Caleb, Rivard fait écho aux propos de son Ovila. Cest lfun de voir quon sen va vers une nouvelle génération de théâtre musical au Québec, où on se réapproprie nos sujets et notre musique, souligne lauteur-compositeur. Je nai rien contre Notre-Dame-de-Paris ou Shérazade, mais on était dans lexotisme. Cest bien de revisiter des trucs de notre patrimoine en leur donnant une petite twist différente. Cela dit, il ne faudrait pas tomber dans lexcès et dire : On va toutes les refaire : Le survenant, Un homme et son péché, toute la gang!

Oui, mais...

Michel Rivard a posé deux conditions à sa participation à laventure des Filles de Caleb.
1 Pas comme Broadway : Je nécrirai pas une comédie musicale avec de grands airs de grandes voix. Je vais rester très proche de ce que je fais, de ce que jaime. Je crois que cest la bonne façon daborder cette histoire-là : rester très simple, intimiste et acoustique.
2 En direct : Jaurai des musiciens en direct sur scène. Je ne veux pas que ce soit joué sur bande sonore.


Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 5:12 pm

http://7jours.canoe.ca/musique/nouvelles/2010/10/25/15826571-7j.html

Musique
Lancement de lalbum Les Filles de Caleb, lopéra-folk
La prémisse musicale dun projet majeur


Marie-France Pellerin / 7Jours
2010-10-25 20:33:27

Les interprètes de lopéra-folk Les Filles de Caleb, qui verra le jour en avril prochain, apprivoisent peu à peu leur personnage respectif. Ils en ont jeté les bases à travers un album regroupant 15 titres signés Michel Rivard et coréalisé par Louis-Jean Cormier, du groupe Karkwa. Luce Dufault, Daniel Boucher, Stéphanie Lapointe, Bruno Pelletier et Yves Lambert ont dévoilé les premières couleurs de cet univers revisité à loccasion du lancement lundi soir, à lAuberge Saint-Gabriel.

Je suis fébrile, a confié Michel Rivard. Ça fait un an que je planche là-dessus. Le disque est, comme disent les sportifs, la pointe de lasperge. Ce ne sont que 14 des 32 chansons du spectacle. Je lassume dun bout à lautre, et je suis merveilleusement content des interprètes.

Le lancement en images

Travaillant à partir du livret de Micheline Lanctôt, Rivard a hérité de la tâche colossale de mettre en paroles et musiques les trois tomes dArlette Cousture. Cest un travail bien exaltant. Je dois rendre justice à une œuvre qui a marqué par le livre et par la télévision. Nous devons faire oublier la télésérie et proposer quelque chose de nouveau. On sait où ça sen va musicalement mais là, il y a aussi tout un show à monter.

Même si les répétitions ne débuteront quen janvier prochain, les interprètes affichent déjà une incroyable chimie. À les voir se taquiner, nul ne doute que Luce Dufault, dans la peau dÉmilie, et Daniel Boucher, dans celle dOvila, formeront un tandem des plus crédibles. Entre Luce et moi, il y a déjà une connivence. Pour linstant, les chansons nous aident à découvrir les personnages. On est en train dinventer quelque chose. On a tellement le goût de sinvestir dans ce projet-là, qui parle aux Québécois, a mentionné Daniel, qui apprend présentement à jouer de lharmonica pour le compte du projet.

Des hymnes vierges

Si les œuvres prennent enfin vie à travers les interprètes, elles sont toutefois loin davoir atteint leur pleine maturité. On est dans notre rôle de chanteur. On ne possède pas encore complètement ce matériel. Cette espèce de côté vierge est vraiment lfun, a expliqué avec fébrilité Bruno Pelletier, qui campe le rôle de Napoléon.

Pour Luce Dufault, lalbum se veut la concrétisation de premiers détails largement significatifs qui seront amenés à évoluer. On a déjà une idée doù sen vont les personnages et de la couleur de chacun. Je lis en ce moment les livres. En écoutant les chansons, jaurais déjà envie de les amener un peu ailleurs. Ça va prendre une toute autre dimension sur scène.

Je me sens privilégié de faire partie de cette équipe, a pour sa part souligné Yves Lambert, alias Caleb, qui campe les rôles de musicien, chanteur et acteur. Le résultat va toujours en fonction de la qualité du travail collectif et si on se base sur lénergie qui se dégage des interprètes et de toute léquipe, cest de bon augure.

Les filles de Caleb, lopéra-folk sera présenté dès le 13 avril 2011 au Théâtre St-Denis. Lalbum est disponible en magasins.

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 5:14 pm

http://www.lametropole.com/article/arts-et-spectacles/musique/les-filles-de-caleb-l-opera-folk

Mardi, 26 octobre 2010 LES FILLES DE CALEB : LOPÉRA-FOLK



Paul Dupont-Hébert, président de Tandem.mu, est heureux de présenter LES FILLES DE CALEB, LOPÉRA-FOLK EXTRAITS. Cet album, dont les 15 pièces sont signées par Michel Rivard (paroles et musiques), est inspiré de loeuvre dArlette Cousture, du livret de Micheline Lanctôt et fait appel aux interprètes originaux qui prendront part au projet majeur dopéra-folk dès avril 2011.

Serge Boisseau

SAINT-TITE, 1890

Caleb Bordeleau a fini par céder. Sa fille Émilie a réalisé son rêve : devenir maîtresse décole (voir grand, voir devant I). Elle a quitté le bien familial pour emménager dans la petite école de rang de Saint-Tite (joue de laccordéon!). Parmi les écoliers qui viennent en classe, il y a Ovila Pronovost, qui ne laisse pas la jeune maîtresse décole indifférente (Elle a dit nous deux ).

Ils se promettent lun à lautre, mais déjà la nature fuyante dOvila se fait sentir et Émilie se confie à son amie Berthe, devenue carmélite (Dans mon silence). Linspecteur Douville lui fait aussi la cour, et cest un gentleman qui plaît beaucoup à Célina, la mère dÉmilie (Cest un monsieur). Lorsque Douville demande Émilie en mariage, celle-ci accepte, mais le coeur ny est pas (Ovila, ma solitude), et Douville a vite fait de comprendre quÉmilie brûle damour pour quelquun dautre (Ma belle brume). Galant mais le coeur brisé, il met un terme à leur engagement (Ne nous marions pas).

Caleb a deviné lamour de sa fille pour le bel Ovila et se réjouit en secret de ce revirement. Il veut le bonheur de sa fille, même si Ovila ne représente pas un aussi beau parti que linspecteur. Émilie et Ovila se marient dans la joie et la passion (À nous la nuit). Les enfants arrivent bientôt, un après lautre. Mais Ovila souffre du caractère entier et volontaire dÉmilie, et se réfugie sur les chantiers. Émilie a dû quitter lécole pour soccuper seule de sa progéniture de plus en plus nombreuse, et la solitude lui pèse. La mort de sa fille Louisa, dont Émilie tient Ovila responsable, contribue à creuser le fossé qui les sépare.

Oliva se réfugie dans la boisson et la fuite. Leur amour est toujours aussi passionné, mais il semble que la vie commune soit impossible. La naissance de Blanche, dans la tourmente dune nuit de tempête, vient attiser le ressentiment dÉmilie à légard de son grand fou dOvila, et leur séparation est inévitable. Blanche représente tous les espoirs déçus dÉmilie, qui a repris tant bien que mal son travail de maîtresse décole. Blanche réussira où elle a échoué (Pourquoi maman, pourquoi?). Il faut voir grand, renoncer au bonheur bien illusoire de la vie de famille et Blanche va au couvent pour sinstruire.

Témoin des trahisons de son père et des nombreux sacrifices que sa mère doit faire pour ses enfants, Blanche se promet de ne pas prendre le même chemin. La famille est dispersée, son père absent, sa mère usée par les épreuves et la misère. Blanche deviendra infirmière, et malgré la passion quelle éprouve pour le beau Napoléon rencontré au hasard dune promenade à bicyclette (Une lettre à la fois), Blanche choisit le chemin de la liberté et de lindépendance. Le coeur en miettes, Napoléon deviendra prêtre, son immense besoin damour sexprimera dans la dévotion aux autres (Si je frappais à ta porte).

Blanche part ouvrir un dispensaire en Abitibi. Cest bien la fille de sa mère. Douce, mais entêtée, volontaire, et farouchement indépendante. Son travail dinfirmière la comble, malgré les conditions difficiles dans lesquelles elle doit pratiquer les soins quelle dispense. Cest au fond des colonies quelle fait la rencontre de Clovis. Après de nombreuses hésitations, car elle a toujours peur que lamour ne la trahisse, Blanche accepte dépouser Clovis. Après la mort de sa mère, Blanche se rend compte quelle a rempli ses promesses et quelle peut envisager le bonheur auprès dun homme.

Au début des années quarante, après deux fausses couches, Blanche accouche dÉlise, la troisième génération des filles de Caleb. Clovis est un homme comblé. Hélas, le destin frappe une nouvelle fois, et Clovis meurt dans un accident de train sous les yeux horrifiés de sa fille Élise. Cest au tour dÉlise de se demander si le bonheur est possible, et si la vie des femmes nest pas quune longue suite de deuils et de déceptions (Voir grand, voir devant II). Mais Élise est jeune, elle a la vie devant elle, et la résilience farouche de sa mère et de sa grand-mère coule dans ses veines.

Cest avec la fougue de linnocence quelle envisage lavenir. Nous sommes au début des années soixante, au seuil de la Révolution tranquille. Cest au tour dÉlise de voir grand, voir devant. (Micheline Lanctôt).

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 26, 2010 9:17 pm

http://www.showbizz.net/musique/lancement-du-disque-les-filles-de-caleb-lopera-folk-des-romans-a-la-scene-photos-62737.html

Lancement du disque Les Filles de Caleb- Lopéra-folk: des romans à la scène (photos)




Le lancement du disque Les Filles de Caleb- Lopéra- folk- Extraits sest déroulé dans le décor pittoresque de lAuberge Le Saint-Gabriel du Vieux-Montréal. Luce Dufault, Daniel Boucher, Yves Lambert, Bruno Pelletier et Stéphanie Lapointe ont offert de courtes prestations qui ont donné un avant-goût du spectacle inspiré des romans dArlette Cousture.

Conçu comme une traversée dans le temps qui conjugue la destinée de trois générations de femmes, Émilie (Luce Dufault), Blanche (Stéphanie Lapointe) et Élise (Carolanne DAstous Paquet), lopéra-folk est scénarisé par la cinéaste Micheline Lanctôt. Celle-ci a défriché les trois romans de lécrivaine pour les condenser en un livret duquel sest inspiré Michel Rivard pour composer paroles et harmonies. En attendant que les neuf interprètes donnent vie aux personnages en 2011, le disque Lopéra-folk Extraits présente en quinze pistes un aperçu de lunivers difficile et lumineux de trois femmes de tête.

Lorsque Luce Dufault est montée sur la petite scène de lauberge pour chanter Voir grand, voir devant I, Michel Rivard a lancé un Cest parti! avec un grand sourire. En effet, laventure commence pour celui qui sest plongé depuis quelque temps dans loeuvre dArlette Cousture. Une oeuvre qui lui a inspiré bien plus de rythmes à la Neil Young que reels de violon comme ceux du Jour de lAn québécois. Jai coloré mes chansons avec ma vision de la musique trad, explique-t-il. Je nai pas cherché à reproduire la musique de lépoque. Pour moi, le country-folk, ça raconte des histoires. Cest une musique de narration. Ce genre de musique qui sent la terre est à la fois celui quil aime et le seul quil voyait coller à lépopée des filles de Caleb. Cette histoire qui débute dans la Mauricie du 19e siècle avec Émilie, qui quitte son village pour devenir maîtresse décole. Gravitent autour delle sa meilleure amie Berthe (Catherine Sénart), linspecteur Douville (Yves Soutière), ses parents (Marie Michèle Desrosiers et Yves Lambert) et Ovila (Daniel Boucher). Le récit se poursuit ensuite avec sa fille Blanche et lenfant de celle-ci, Élise.

Une histoire moderne, un enthousiasme palpable

Ladaptation des romans en opéra-folk, qui, selon Michel Rivard, tient du premier terme la force du destin et du deuxième le genre musical, est un projet qui nemballe pas que lancien membre de Beau Dommage. Le chanteur Daniel Boucher, qui incarne Ovila, lamoureux très gars dÉmilie, assure que ce projet est un des plus motivants quil a depuis longtemps. Quand Michel ma appelé, jai fait semblant dhésiter, souligne-t-il. Cest une oeuvre qui a marqué le Québec, qui me parle. De toute façon, tout ce qui touche à la famille québécoise me fait pleurer. Ce nétait donc pas difficile pour moi daccepter. Il a dailleurs interprété avec émotion, Elle a dit nous deux , une chanson qui marque les débuts de la relation dOvila avec Émilie et pour laquelle il a dû apprendre lharmonica.

Campée dans la réalité des Canadiens français de la fin du 19e siècle et du début du 20e, la trilogie dArlette Cousture trouvera-t-elle encore écho chez un public contemporain? Oui, répond sans hésiter Luce Dufault. Si le contexte est différent entre ces deux époques, les conflits restent semblables. On a encore des combats à mener comme femme. On a encore de la difficulté à faire des choix, à prendre soin de soi. À se mettre en premier. Les trois personnages féminins apparaissent aussi aux yeux de Michel Rivard comme étant ancrés dans une certaine modernité. Lhistoire est celle de trois femmes de tête. Le propos féministe va être là. Même moi, dans ma musique, les chansons des filles ont une texture plus actuelle.

Outre le propos de loeuvre qui les rejoint, les interprètes ont aussi en commun le plaisir de travailler en groupe. Dans le rôle de Blanche, Stéphanie Lapointe confie que ça fait du bien de retrouver cet esprit déquipe après avoir mené plusieurs projets solos. Celle qui na jamais pensé faire du théâtre musical professionnel chante sur lalbum trois morceaux, dont deux avec Bruno Pelletier (Napoléon), linterprète du premier amoureux de Blanche. Daniel Boucher est aussi davis que le travail à neuf chanteurs constitue une belle motivation. Avec Michel Rivard, ça va ressembler à lécole! Quand les répétitions commencent-elles? Le plus tôt possible, jespère!

Si le disque Les Filles de Caleb Lopéra-folk est disponible à compter du 26 octobre, le spectacle lui-même sera présenté au Théâtre Saint-Denis du 13 au 16 avril 2011 à 20h (et le 16 avril à 14h). Après des arrêts à Saguenay et à Sherbrooke, il sarrêtera au Grand Théâtre de Québec du 13 au 16 juillet (20h). Des représentations auront aussi lieu les 16 et 17 juillet à 14h.

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

  Maisy 27, 2010 10:36 am

Lancement de lalbum à Québec



a distribution des Filles de Caleb est débarquée, hier, à Québec, confirmant ainsi que laudacieux projet dopéra-folk de cinq millions de dollars prend enfin forme avec le lancement de lalbum. Un premier opus, car une suite est à prévoir!À six mois de la grande première montréalaise, le spectacle de théâtre musical, qui sera présenté dès le 13 juillet 2011 au Grand Théâtre de Québec, vient de franchir la barre des 10 000 billets vendus, une nouvelle  très rassurante  pour le producteur Paul Dupont-Hébert, qui décrit ce projet comme son  plus gros gambling en carrière . La sortie de lalbum a déjà stimulé les ventes du spectacle, qui sera présenté aux quatre coins du Québec. Comme le disque aligne 15 titres, nous dira le producteur, un deuxième suivra assurément pour pouvoir offrir lintégralité du spectacle, qui réunira Luce Dufault (Émilie), Daniel Boucher (Ovila), Bruno Pelletier (Napoléon), Stéphanie Lapointe (Blanche), Yves Lambert (Caleb), Marie Michèle Desrosiers (Célina), Yves Soutière (inspecteur Douville), Catherine Sénart (Berthe) et Carolanne dAstous (Élise).Toutes les chansons de lalbum (paroles et musiques) portent la signature de Michel Rivard, qui sest inspiré de lœuvre dArlette Cousture. Dailleurs, une première écoute permet didentifier rapidement lunivers sonore de Rivard. Ce dernier a privilégié des ballades teintées de folk, de country et de musique traditionnelle,  des musiques qui mont toujours interpellé , disait-il, hier, en point de presse. Production denvergureLe producteur Paul Dupont-Hébert nest pas surpris par cet alignement de ballades,  car le concept de base de lœuvre repose sur une grande histoire damour au goût du terroir québécois . Ce dernier a déjà décelé plusieurs pièces accroche-cœur, comme la chanson Je joue de laccordéon, interprétée par Yves Lambert,  qui sera le rigodon à lhonneur lors du prochain temps des Fêtes .Si la musique prend des couleurs traditionnelles, le décor du spectacle prendra des airs contemporains.  Pas question de faire un autre Séraphin , badinait Paul Dupont-Hébert, en annonçant une production denvergure qui réunira sur scène  16 ou 17 artistes , en plus de six musiciens live, tient-il à préciser.Le producteur québécois souhaite amortir limportant investissement de 5 millions de dollars dans Les filles de Caleb en exportant son spectacle en Europe.  On compte bien inviter des producteurs français au Québec , a -t-il insisté.Paul Dupont-Hébert est considéré comme un des plus importants producteurs de spectacles (Notre-Dame de Paris, Dracula) et dalbums. Dans quelques jours, il lancera le prochain album de The Lost Fingers, il prépare un deuxième album consacré aux chansons de Passe-Partout, il sapprête à sortir le nouveau CD du Pascale Picard Band et, ce matin, il confirmera à Gilles Vigneault que son album de duos sera certifié disque dor dici Noël, une première dans la carrière du poète. Devant ce succès, a-t-on aussi appris, Gilles Vigneault enregistrera un deuxième album de duos en rassemblant cette fois exclusivement des invités québécois.


http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/artsetspectacles/musique/archives/2010/10/20101026-215750.html

_________________
. . (. " - ")

Maisy
Admin


http://brunopelletier-ru.gip-gip.com

   

Re: Les filles de Caleb

  Iraida 27, 2010 2:27 pm

http://www.cyberpresse.ca/la-tribune/arts-spectacles/201010/26/01-4336346-les-filles-de-caleb-ovila-et-emilie-remix.php

Les Filles de Caleb: Ovila et Émilie remix



Laura Martin
La Tribune


(Sherbrooke) Lors de son annonce le printemps dernier, le projet a fait arquer bien des sourcils. Les Filles de Caleb en comédie musicale? Vraiment?

Les points d'interrogation perdront de leur tonus avec la sortie mardi de l'album d'extraits de cet opéra-folk, qui précise le projet d'adaptation de ce grand classique du terroir, vingt-cinq ans après la publication du premier roman de la trilogie d'Arlette Cousture et vingt après le début de la mythique télésérie, dont on fait tout ici pour se distancier.

Écrites et composées par Michel Rivard, d'après le livret écrit par Micheline Lanctôt, les quatorze chansons, en plus d'une pièce instrumentale, représentent quelques-uns des moments-clés des cent ans d'histoires douloureuses de trois générations de filles Bordeleau, qui seront portés à la scène.

Accompagnés du producteur Paul Dupont-Hébert (Tandem. Mu), les neuf comédiens-chanteurs ont fait l'une de leur première sortie de groupe pour venir faire le lancement, mardi midi au Centre culturel de l'Université Sherbrooke, où ils reviendront chanter le 25 juin, deux mois après la première à Montréal.

Iraida
moderator

: 31

http://vkontakte.ru/id26512378

   

Re: Les filles de Caleb

   12:06 pm




   

2 3   1, 2, 3  

    


 
: