Une scene parallele 19 jan 2008

Предыдущая тема Следующая тема Перейти вниз

Une scene parallele 19 jan 2008

Сообщение автор Maisy в Пт Янв 25, 2008 12:55 am

http://www.cyberpresse.ca/article/20080119/CPARTS03/801191231


Le samedi 19 janvier 2008





Une scène parallèle, peuplée et... payante!

Nathalie Petrowski



La Presse

Il y a 20 ans, plusieurs artistes de la scène québécoise refusaient de faire des spectacles d'entreprise. Par principe ou parce qu'ils n'avaient pas envie de servir de musique d'ambiance à des gens occupés à mastiquer du poulet trop cuit. Aujourd'hui, non seulement la plupart des artistes font des corpos, comme on appelle ces spectacles dans le milieu, mais certains vivent uniquement de cette industrie en pleine expansion. Portrait d'une scène parallèle animée et payante.



Le 3 décembre dernier, la grande Roberta Flack et la rockeuse Bonnie Tyler ont chanté au Centre Bell. Aucun billet n'a été mis en vente ni aucun média informé du passage de ces deux icônes du soul et du blues. Pourtant, il y avait au moins 5000 personnes dans la salle ce soir-là. Qui étaient-elles? Des employés de Future Electronics, une multinationale dont le siège social est à Pointe-Claire, mais qui distribue des composantes électroniques partout dans le monde.

Afin de récompenser ses employés québécois, le PDG de cette société leur a offert un spectacle privé au Centre Bell. L'année dernière, il avait retenu les services d'un orchestre symphonique de 40 musiciens. Rien de trop beau pour la classe... électronique.

Toutes les entreprises québécoises n'ont pas les moyens de cette multinationale qui compte 167 bureaux dans 39 pays. Le producteur Rubin Fogel, qui s'est chargé d'embaucher Flack et Tyler pour l'entreprise, dit ne pas connaître de société montréalaise suffisamment fortunée pour se payer Elton John, Rod Stewart ou les Eagles, tous disponibles sur le marché corpo pour... plus d'un million de dollars l'heure. Mais Paul Anka et Michael Bublé, par contre, ont déjà pris l'avion pour faire un spectacle d'entreprise à Montréal.

La plupart du temps, ce sont des artistes d'ici que l'on retrouve dans des corpos présentés au Palais des congrès, au Casino et dans les salles de la ville. Les humoristes en font plus que les autres, mais les chanteurs ne sont pas en reste. Michel Rivard, par exemple, fait un ou deux corpos par année, pour des associations d'avocats ou de médecins.

«Il y a 20 ans, le corpo entrait en conflit avec un certain idéalisme de jeunesse, mais à un moment donné, la vraie vie te rattrape et tu prends les spectacles qui passent, surtout que les gens dans la salle sont des gens comme les autres. Reste que si un groupe de jeunes néonazis ou les militants d'un parti que je n'endosse pas m'invitent, je vais décliner.»

Le spectacle d'entreprise n'est pas un nouveau phénomène. Mais comme le note Gilbert Lamothe, des productions Evoilà, qui se spécialisent dans la conception de spectacles corpos pour le monde entier, cette industrie a connu une progression fulgurante. «Il y a 10 ans, il y avait quatre compagnies de production qui faisaient du corpo; aujourd'hui, il y en a 40», dit-il. Certes, le secteur des spectacles d'entreprise pourrait bientôt subir le contrecoup de la récession américaine, mais pour l'instant, il se porte bien. Très bien.

Parmi les artistes plus actifs, Robert Charlebois, Roch Voisine, Bruno Pelletier, Sylvain Cossette et plus que jamais ces temps-ci, Gregory Charles. Sur le site de Gregory, il y a d'ailleurs une fenêtre corpo. On peut y lire: «Gregory et ses musiciens ont une vaste expérience des spectacles corporatifs. Accompagné de 1, 4 ou 11 musiciens, Gregory peut présenter un spectacle de demandes spéciales de 50 à 90 minutes, un spectacle de musique rythmée de 75 minutes, un spectacle de gospel ou un concert choral. Gregory peut aussi animer des soirées thématiques.»

Le tarif de Gregory n'est pas indiqué sur le site, mais selon des sources dans le milieu, l'artiste demandait l'an dernier 25 000$ pour une soirée. Il exigerait 10 000$ de plus cette année.

Maisy
Admin


http://brunopelletier-ru.gip-gip.com

Вернуться к началу Перейти вниз

Предыдущая тема Следующая тема Вернуться к началу


 
Права доступа к этому форуму:
Вы не можете отвечать на сообщения